D’Gemengereit vun déi Lénk Esch.

|

Line Wies (depuis 2017)

vu Beruff parlamentaresch Assistentin

Laurent Biltgen (depuis 2020)

vu Beruff Enseignant am Fondamental

déi Lénk Esch au conseil communal (2011-2017)Marc Baum (2011 – 2014)

Marc Baum (2011 – 2014)

Théid Johanns (2011 – 2014)

Laurent Biltgen (2014 – 2017)

Guy Kersch (2014 – 2017)

D’Gemengereit vun déi Lénk Diddeleng.

|
Thessy Erpelding

  • Thessy Erpelding (depuis septembre 2021)
  • Jos Thill (février 2020 – septembre 2021)
  • Yves Jadin (2017 – février 2020)
  • Jos Thill (2016 – 2017)
  • Nathalie Haas (2014 – 2016)
  • Marcel Lorenzini (2011 – 2014)

D’Gemengereit vun déi Lénk Norden.

|

Suzette Serres représente déi Lénk au Conseil Communal de Bettendorf.

D’Gemengereit vun déi Lénk Stroossen.

|

déi Lénk n’est actuellement pas représentée dans le conseil communal de Stroossen.

D’Gemengereit vun déi Lénk Hesper.

|

déi Lénk n’est actuellement pas représentée dans le conseil communal de Hesper.

D’Gemengereit vun déi Lénk Miersch.

|

déi Lénk n’est actuellement pas représentée dans le conseil communal de Miersch.

D’Gemengereit vun déi Lénk Déifferdeng.

|

Eric Weirich (depuis 2020)

Gary Diderich (2011-2020)

Gary Diderich est né le 10 octobre 1982 à Esch-sur-Alzette.

Après de longues années militantes dans différents mouvements environnementaux, pacifistes et altermondialistes, il s’est porté candidat pour déi Lénk pour la première fois aux élections nationales de 2009. En 2011, il a été élu membre du conseil communal de Differdange pour déi Lénk.

Gary Diderich a fait ses études en philosophie à l’Université du Luxembourg, et il est actuellement administrateur-délégué de 4motion a.s.b.l – education for social change – ainsi que président de European Peer Training Organisation (EPTO).

déi Lénk Péiteng

|

déi Lénk n’est actuellement pas représentée dans le conseil communal de Pétange.

D’Gemengereit vun déi Lénk Suessem.

|
Gemengeréit déi Lénk Suessem: Patrizia Arendt & Jos Piscitelli

Patrizia Arendt (depuis 2021)

59, chargée de cours, conseillère communale (2014-2017; depuis 2021), Soleuvre.

La chargée de cours dans une école à journée continue fondée sur la pédagogie inclusive s’est occupée pendant de nombreuses années en tant que secrétaire administrative des besoins des étudiant(e)s à l’IST (Institut Supérieur de Technologie), a accompagné en tant que collaboratrice la déléguée aux questions féminines et du genre à l’Université de Luxembourg et a travaillé dans l’administration de l’école de projet Eis Schoul. Elle s’est ensuite reconvertie professionnellement et a obtenu un certificat de philosophie pratique avec des enfants à l’université de Liège. Elle est aujourd’hui un des membres les plus actifs et les plus critiques du conseil communal, tout en étant toujours préoccupée à trouver un consensus.

Jos Pisciteli (depuis 2017) 

62, fonct. direction des douanes e.r., conseiller communal, président EcoSol, Belvaux.

Le contact journalier avec les client(e)s de l’Epicerie solidaire que Jos a co-initiée et transformée en un lieu de rencontre et d’échange ainsi que son expérience comme ancien président de l’Office social et de l’Entente des Offices sociaux, ont montré à cet ancien élu du LSAP la nécessité d’un mouvement de transition plus vaste en direction d’une économie sociale et solidaire.

Conseil communal (2017-2021)

Myriam Cecchetti (2017-2021)

Myriam est connue pour son grand engagement écologique qu’elle n’a jamais dissocié de sa sensibilité sociale. C’est ainsi qu’elle a été, dans sa fonction d’échevine pour déi gréng, la cheville ouvrière des jardins communautaires inaugurés récemment au Matgesfeld. Elle rejoint maintenant une liste associant étroitement la question sociale à la question écologique.

D’Gemengereit vun déi Lénk an der Stad.

|

Aux les élections communales d’octobre 2017, déi Lénk a obtenu 2 mandats sur 27 au conseil communal de la Ville de Luxembourg.

Depuis lors, David Wagner, Joël Delvaux, Guy Foetz et Ana Correia, qui se sont relayés comme conseillers communaux, tel qu’il est prévu dans les statuts de déi Lénk, ont pris de multiples initiatives, que ce soit par des questions posées au collège échevinal, par des interventions aux différents points inscrits à l’ordre du jour des réunions du conseil ou par des motions sur des sujets d’actualité.

Guy Foetz (2014 – 2017 et depuis 2019)

Guy Foetz est économiste de formation et il a enseigné cette matière sous ses différents aspects pendant 35 ans dans l’enseignement secondaire et secondaire technique. Politiquement et syndicalement engagé à gauche dès l’âge de 20 ans, il est membre fondateur du parti déi Lénk.

Son mandat de conseiller communal, assumé entre mars 2014 et octobre 2017 et à nouveau depuis octobre 2019, l’amène à se battre tout particulièrement pour le logement social et coopératif : « il faut rompre avec l’esprit du laisser-faire, qui attribue au marché et aux promoteurs le soin de pourvoir aux logements et qui a pour conséquence d’exclure les jeunes et les familles à revenus modestes et moyens du territoire de la Ville ».

Développer la démocratie est un deuxième point fort de son action. Organiser régulièrement des réunions de quartier, y poser les bonnes questions et bien écouter les participants est à son avis essentiel pour intégrer les habitants de la Ville dans la prise de décision. Par ailleurs, il dénonce le TTIP comme diamétralement opposé à l’autonomie et la démocratie communales.

Protéger l’environnement constitue pour lui un autre objectif essentiel, qui nécessite une limitation de la croissance et une politique énergétique durable. La promotion du transport en commun et de la mobilité douce sont deux moyens qu’il soutient pleinement à cet égard.

Contact: guy.foetz@dei-lenk.lu

Ana Correia Da Veiga (2020 – présent)

Ana Correia da Veiga est issue d’une famille capverdienne, née à Luxembourg Ville en 1983.

Elle est éducatrice spécialisée en accompagnent psycho- éducatif et travaille dans le secteur de la jeunesse depuis 2017. Elle a aussi travaillé dans la petite enfance et dans la sensibilisation/ perception des formes de discrimination (Ateliers de sensibilisation).

Ses premiers pas dans le politique étaient la création de la section déi Lénk Norden, où elle était aussi candidate pour les élections législatives de 2013.

Ana Correia da Veiga s’est engagée très jeune dans l’association Comité Spencer, qui sensibilisait dans le contexte des violences juvéniles et promouvait la culture capverdienne. À la suite de cet engagement, elle a participé à différents programmes européens qui lui ont permis de rejoindre des projets internationaux. Ces expériences lui ont permis de faire le lien entre le contexte luxembourgeois et l’international. Partout dans le monde, la pauvreté, les discriminations et les violences se répètent. Ce constat l’amené à s’engager politiquement, mais aussi a entamer des études dans l’accompagnement des enfants et des jeunes.

« Chaque euro que nous économisons sur le dos des enfants aujourd’hui, nous le payerons lorsqu’ils seront des adultes souffrants »; investir dans la petite enfance et dans la jeunesse est donc une des priorités primordiales.

Contact: ana.correia@dei-lenk.lu

Conseil communal (2011-2017)

Joel Delvaux (2014 – 2017)

Organiser régulièrement des réunions de quartier, y poser les bonnes questions et bien écouter les participants est à son avis essentiel pour intégrer les habitants de la Ville dans la prise de décision.

David Wagner (2011 – 2014)

Organiser régulièrement des réunions de quartier, y poser les bonnes questions et bien écouter les participants est à son avis essentiel pour intégrer les habitants de la Ville dans la prise de décision.

Justin Turpel (2011 – 2014)

Organiser régulièrement des réunions de quartier, y poser les bonnes questions et bien écouter les participants est à son avis essentiel pour intégrer les habitants de la Ville dans la prise de décision.

logo European Left logo GUE/NGL logo Transform! Europe